Bannière officielle février 2015

Carnet de bord


WheelgearMardi 9 février 2016

 

Je suis arrivée aux derniers chapitres de mon roman sur la suite des aventures de Zélie. Ce sentiment d'accomplissement est unique à vivre : sentir la fin d'une histoire qu'on a encore en sa possession avant de la livrer totalement par les mots, comprendre tous les tenants et les aboutissants d'une intrigue, d'un monde, d'une héroïne.  Plus que deux chapitres avant le FINAL.

Pour suivre l'évolution et en savoir plus sur le steampunk, voici la page facebook du livre.  

MAJ du 09/02/2016 : * 62 752 mots * 132 pages A4

Source image.

 


Steam station by skybolt 2

 


WheelgearDimanche 14 février 2016

 

Je fais le point sur ma nouvelle et le roman : 

* Ma nouvelle "Du bruit dans les tuyaux" est en correction durant le mois de février, au plus tard mars. J'espère bien vous la faire connaître pour l'été. C'est un prélude au roman, j'essaye de ne pas trop y toucher (hormis les questions de cohérences avec le roman maintenant que j'en connais les tenants et les aboutissants) car c'est cette petite histoire qui a donné vie à tout un monde sous nos pieds. J'aimerai la garder "intacte", superstitieuse que je suis. 

* Le roman. J'ai écrit le dernier chapitre vendredi et hier, samedi j'ai écrit le squelette du final car je dois penser à tout, tout, tout. C'est le climax, la tension est à son comble pour absolument tous mes personnages comme pour cet univers. Je suis très excitée d'avoir su accomplir l'écriture de ce récit et un peu perturbée par ce mélange d'émotions quand arrive la fin du 1er jet. Je pourrais faire vivre nimporte quoi à mes personnages, j'ai leur vie entre mes mains. Je sais que ce ne sont que des personnages et pourtant ... je vis avec depuis des mois ! (5 mois pile aujourd'hui) La semaine prochaine est donc ma dernière semaine d'écriture. Je passerai ensuite par une petite pause d'une semaine le temps d'organiser les remaniements et relectures qui prendront quant à eux de longs mois. 

 

Roman avant le Final : 65 285 mots 139 pages A4. Police 12. Times New roman.


FINAL


WheelgearMercredi 17 février 2016

J'ai terminé d'écrire mon roman. (Champagne pour cette grande étape !) 
Il est dur de quitter ses personnages, de fermer la porte sur un univers dans lequel on vit depuis des mois. En refermant cette porte, j'ai eu cette terrible impression que mon monde s'était figé comme si les engrenages qui le faisaient marcher en coulisses, étaient arrêtés et que tout se tenait en suspens. C'est une belle motivation pour la suite (remanier et corriger) car les seuls désormais qui peuvent ouvrir à leur gré cette porte et remettre les rouages en route, c'est vous. 
C'est le lecteur qui fait vivre une histoire et ses personnages et aujourd'hui, j'en prends pleinement conscience. C'est un sentiment étrange que j'éprouve, heureusement que je suis lectrice aussi car mes personnages me manquent déjà. (Qu'est ce que ça va être à la publication ?) 

Je vais à compter de mars et durant plusieurs mois remanier, relire et corriger, essentiellement faire des petits ajouts descriptifs des lieux, des habits, des objets. Du détail dont j'attendais d'avoir toute l'histoire pour en glisser. L'intrigue quant à elle est bouclée ainsi que l'évolution des personnages. Voilà vous savez tout. Boit-on un petit verre pour fêter ça ? C'est une première fois et je suis heureuse de la partager avec vous. Oui, oui je suis émue ... la joie, la tristesse, l'euphorie, c'est un vrai tourbillon dans mon cœur. 

 

* Roman 1er Jet terminé: 73 641 mots 155 pages A4. Police 12. Times New roman.


Roman 1er Jet Dans le Ventre de la Terre


WheelgearLundi 22 février 2016

Une correctrice et un professeur de français se sont penchés sur ma nouvelle. Encore merci pour leur formidable travail ! Du rouge, du vert, des suggestions, ma nouvelle a pris des couleurs. ;-) Du travail m'attend pour mettre à jour mon histoire et je suis ravie qu'on s'approche toujours plus de la publication de la version finale. Je pense publier ma nouvelle, prélude du roman sur amazon en version numérique et en version papier vers l'été 2016. Mais pour le moment, je dois m'occuper des corrections et comprendre le fonctionnement d'amazon.  

Extrait des retours des correctrices, je n'ai plus qu'à étudier chaque remarque car leurs avis divergent, ç'aurait été trop facile sinon. :-)  (image illisible par respect pour leur travail et le mien)

Merci à Cali et à Wendy !


corrections et suggestions pour la nouvelle


WheelgearLundi 4 avril 2016

 

 

 

La nouvelle est prête pour publication. Je vais me pencher sur la quatrième de couverture prochainement. J’ai aussi repris en main mon roman, il y a moins d’une semaine. Après une bonne pause, afin de prendre de la distance, et sur conseils de mes amis auteurs Oxanna Hope et Stéphane Soutoul, je peux me pencher à nouveau sur mon histoire. Laisser reposer son manuscrit un mois minimum fut compliqué, j’ai eu beaucoup de mal à m’en détacher. Il a fallu que je parte une semaine en vacances pour enfin ne plus y penser. Je n’ai pas aimé cette rupture même si elle était temporaire. Je n’en ai pas fini avec mon roman alors le mettre de côté pour avoir un regard nouveau ne fut pas une partie de plaisir. 

 

 

 

Je suis entrée dans une phase de remaniements que je n’apprécie pas trop. Lire et relire les autres, corriger les grosses fautes, j’ai toujours aimé cela. Revenir sur mon histoire pour modifier, corriger, améliorer, pour le moment, j’ai envie de dire que c’est une belle prise de tête. Je n 'ai pas tous les jours envie de me lever à 6 h du matin pour m’y mettre... Mais petit à petit, je vais y arriver. Pour une perfectionniste qui a une montagne de post-it et des notes gribouillées dans son cahier, le besoin de penser à tout est un vrai challenge. Je n’ai pas beaucoup de qualités mais je suis organisée alors je compte sur cette dernière pour que cette longue phase ne soit pas laborieuse tout du long. 

 

 

 

Pour remanier mon histoire, j’ai donné des titres à mes chapitres et écrit un résumé temporaire. Cela donne une vision d’ensemble et je dois vous confier que là j’ai ressenti une grande fierté. J’aime vraiment mon histoire, j’ai développé beaucoup d’idées, de thèmes qui me sont chers depuis aussi longtemps que j’ai un stylo dans la main. 

 

 

Allez le travail m’attend… pour l’occasion, j’ai aménagé un coin rien que pour moi, très steampunk. Quand j’écris une histoire, j’aime m’entourer de l’univers que je construis.  

 

 

 


Mon antre 1


Mon antre 2


WheelgearMercredi 18 mai 2016

Ces derniers mois, afin de varier avec les corrections je me suis occupée de la 4e de couverture de ma nouvelle "Du bruit dans les tuyaux". Je vous laisse découvrir l'article , ici. 

À très vite ! 


Moi ^^

 

Mes premières dédicaces


WheelgearJeudi 16 juin 2016

Le mois de juin est marqué par un événement : mes premières dédicaces. J’ai envoyé une trentaine de nouvelles précommandées et les retours ont été très positifs. Tout a été pensé sur le thème de la nouvelle, aucune idée si chacun fait attention à tous les clins d’œil. Par exemple, la nouvelle est enveloppée dans un papier de Modes et travaux qui est un patron de mode à réaliser si le lecteur le souhaite. Sur l’enveloppe, le chat, Miette, attend qu’on ouvre vite le courrier; des lettres au papier vintage (que j’ai photocopié d’un carnet et coupé selon mes mesures) accompagnent les nouvelles. Chaque dédicace intérieure est estampillée d'un cadre steampunk que j’ai un peu bricolé. Les dédicaces intérieures sont une invitation à la lecture, il y a 3 modèles selon mon envie et si je connais le lecteur. Par contre, les lettres vintage sont personnelles, totalement écrites dans l’improvisation, avec le cœur, même si je ne connais pas c’est pour moi un bel effort que de me donner ma chance. Ce sont des gestes que je n’oublie pas. Merci à ceux que achètent ma nouvelle. 

 

De mon point de vue ;-)

 

 

WheelgearMardi 21 juin 2016

SORTIE OFFICIELLE DE MA NOUVELLE !!! 

Bon j’étais aux urgences (pendant mes petites vacances normandes) alors ce jour, je ne l’ai pas vraiment fêté et personne ne l’a fait à ma place. C'est plusieurs jours après, en remettant des exemplaires en personne à des lecteurs et en voyant leur enthousiasme, de répondre aussi à leurs questions que j’ai eu cette petite étincelle de joie et de fierté. Merci à Stéphanie et à Jeanne de m’avoir demandé ce que je ressentais à voir ainsi mon nom sur mon livre, à avoir entre les mains ma première publication. Écrire qu’on est content de remettre sa nouvelle à un lecteur ne signifie pas forcément qu’on ait vraiment conscience qu’un bout de rêve s’est réalisé. Aujourd’hui, j’en ai conscience, ajouté à cela les avis positifs, cela met du baume au cœur pour me plonger dans les corrections du roman.

La nouvelle est en vente directe auprès de moi pour une version dédicacée et de belle qualité. Sinon, elle est sur amazon et sur kobo, en numérique et en papier. Toutes les informations sont sur l'articlé dédié et mis à jour sur la nouvelle soit ICI

 

WheelgearDimanche 4 septembre 2016

Bonjour à tous, bienvenue aux nouveaux et coucou aux anciens, il est temps de faire le point sur les coulisses de mon roman. 

J’ai écrit la nouvelle « Du bruit dans les tuyaux » en juin 2015, un an après, je publiais celle-ci en autoédition après avoir décidé de ne pas signer de contrat qui me proposait nouvelle et roman (non encore écrit). Pourquoi ? Je ne voulais pas de pression et l’aventure de l’autoédition me tentait bien, entre responsabilité sur plusieurs niveaux et liberté. 
En attendant que mon texte passe par des correcteurs, que j’en façonne la couverture, que je le fasse lire et relire, j’ai rédigé le roman de septembre à février dernier. Un 1er Jet de 150 pages A4 avec une intrigue bouclée et un sentiment exquis, celui du travail accompli. J’ai fonctionné sans plan, à l’instinct, alors que le soleil se levait timidement chaque matin, mon univers s’imposait, lui, de manière franche, et je découvrais un peu comme un lecteur, l’histoire de mon héroïne, Zélie.  
J’ai ensuite mis en pause mon histoire durant plusieurs mois afin de la retravailler avec un regard neuf, pour corriger, c’est l’idéal à ce qu’on dit. (pour ma part, je ne le referai plus)
Aujourd’hui, où en est le roman ? J’ai parlé de remaniement et de correction courant juillet-août dernier, avec des séances totalement impossibles à réaliser. (parce que je suis maman d’une puce de 21 mois à la maison avec moi, parce que je suis mucotte et que j’ai des traitements lourds qui me fatiguent, sans parler de récentes mauvaises nouvelles, parce que j’ai une vie bien remplie tout simplement) Qui plus est, je me trompais lourdement sur la manière d’écrire un roman, surtout celui écrit sans plan.
On écrit une histoire et l’instant d’après on la corrige, on la fait lire et corriger enfin on la soumet à un éditeur ? J’ai voulu inconsciemment sauter les étapes, car la nouvelle sortie en juin dernier a plu, l’enthousiasme des lecteurs était encourageant et tous me hâtaient de leur servir la suite, ce qui me faisait plaisir vu que je l’avais sous la main. Mais cela faisait monter le niveau de pression très haut pour moi qui débute, car pas question de bâcler cette histoire qui me tient tant à cœur et pas question de décevoir. (en faire un film aurait été plus simple) C’est mon premier roman, dans un genre particulier où je me sens attendue au tournant : le steampunk et j’ai entre les mains un 1er jet écrit dans la spontanéité. Il est trop tôt les amis pour parler correction, je verrai après les lectures des bêtas, je verrai quand j’aurai réécrit l’histoire de Zélie, car c’est bien de ça qu’il s’agit : l’écriture du 2e jet. J’ai mis du temps à me l’avouer, du temps à comprendre et c’est un peu en discutant avec des auteurs sur twitter ou en lisant leur parcours (des années de travail sur un roman) que j’ai compris. Mes 150 pages A4 racontent bien une histoire, avec une évolution des personnages, une résolution de l’intrigue principale comme des secondaires. Tout y est posé, mais il manque bien des engrenages pour que la machine qu’est mon histoire puisse fonctionner comme un train lancé sur des rails. À compter d’octobre, je passe à la phase de réécriture, celle que j’ai commencé cet été sans le savoir. Les 34 chapitres seront épaissis puis recoupés, les personnages vont encore dévoiler des facettes d’eux-mêmes, je laisse la correction à plus tard. Le fond avant la forme. Je me sens plus libre depuis que j'ai conscience du type de travail que je dois apporter à mon oeuvre. <3 Comme il est long de porter un bébé littéraire en soi ... mais je tiendrai et j'espère que vous serez là pour sa venue au monde, sans taper du doigt sur votre montre. Laissez-moi le temps de tout lui donner, je pense que ça vaut le coup. 


WheelgearSamedi 8 octobre 2016

Une semaine de réécriture qui se termine, se lever tôt (5h du matin) c'est dur, le froid est revenu et il fait nuit. Pourtant, je suis plus productive, je me lève, je lance le café et je suis immédiatement dans mon traitement de texte. 

Pourvu que ça dure ! BON WE ! :-)

Petit extrait non corrigé de la fin du chapitre 6 :

" C’était la question la plus difficile à laisser en suspens, celle qu’ils avaient créée dans mon cœur. Mais cette question, je la poserais, c’était comme pour Miette, il était une partie de moi depuis toujours, il y avait le Lien et il y avait les liens du cœur. Pouvaient-ils le concevoir ? Je frissonnai, car je compris à cet instant dissimulant cette pensée au plus profond de mon âme : je n’étais pas comme eux et Déspina le savait. J’étais une pièce rapportée. Un rouage qui n’allait pas tourner comme ils le voulaient. "

Source image

Steampunk mechanic heart by zackary d4mcruo

WheelgearVendredi 17 février 2017 

Oh la longue absence, que j’ai honte ! Je n’ai pas écrit depuis novembre. J’ai enchaîné les surinfections pulmonaires et ma fille ne faisait plus ses nuits et à ce jour, ne dort plus en journée. Ainsi, de longs mois de fatigue et de douleurs ont passé, et dans ce cas, le roman se plaçait en bas des priorités. Aujourd’hui, je vous écris, cela fait un an que j'ai mis le point final de mon 1er jet et il est difficile aujourd’hui de constater le peu d’avancement dans mon projet. La nouvelle est classée 35e ce jour sur amazon dans le genre steampunk, cela est très encourageant sans parler des retours des lecteurs. Merci à ceux qui m’ont lu. Comme j’ai hâte de vous partager la suite de l’histoire. Comme j’ai peur aussi. Aujourd’hui, je finis côté santé mes soucis multiples comme si le corps avait décidé de faire mal de partout pour m’indiquer la fin du combat que j'ai gagné (merci les antibios et certains médecins). Ma fille dort à nouveau bien la nuit. Bientôt je reprends mes matinées pour mon roman et mon blog de lecture. Cela va me faire du bien. En gros, j’arrive et je reprends tout ! Non mais !

De plus, j'étais et suis malade mais le jour où je reste dans mon lit n’est pas arrivé et malgré mes problèmes de santé, j’ai entrepris il y a un mois (mi-janvier) de transformer une armoire en bureau fermé. Un endroit créatif rien qu’à moi avec assez de place et d’intimité pour laisser mes post-its, mes histoires, mes inspirations à ma vue seule (et un peu à la vôtre si vous êtes sages). J’ai décapé l’armoire durant 10 jours (la galère !!!!). Je suis en train de terminer avec mon homme la transformation de l’armoire en bureau selon mes plans, cela fait plus d’une dizaine de jours ici encore à scier, à percer, à visser, mais à deux c’était plus cool. (Merci aussi Pinterest, vraie source d’idées « Craft room ») Bientôt, une photo sera à droite de mon commentaire. Je pense qu’on gère bien. :-) Mais il me reste à peindre ma Bête alors ce n’est pas pour tout de suite. Je pense faire des billets sur les étapes de transformation, sur les petites créations aussi qui vont décorer mon bureau.

Cette semaine, je suis dans la création de tiroirs, mon homme va louer une défonceuse (quel nom barbare) c'est une étape compliquée car l'armoire ne se prête pas à recevoir de tiroirs, mais je suis plutôt têtue. Ensuite, je m'occuperai des portes et enfin, ce sera le grand moment de peindre (sous couche, bases et finition) et d'aménager tout ça, ouvrir les cartons et ... ÉCRIRE.

 
 

WheelgearLundi 3 avril 2017 

L’hiver est terminé et j’espère que la santé va se maintenir. Le mois de février aura été horrible et le mois de mars, un mois de récupération. Période difficile que j’ai dépassé notamment en terminant mon bureau créatif. Il me reste quelques bilans médicaux le mercredi 5 avril toute la journée ensuite je suis liiiiiibre ! Mais je n’ai pas attendu pour me lever de nouveau à 5 h du matin et ainsi reprendre mon roman. Cette semaine, je suis dans la relecture de la première partie. Je crée à côté la rubrique DIY sur mes petites et grosses créations. Je vais parler de mes oeufs de dragons mais bientôt je vais dévoiler en photos mon bureau. :-)